Dimanche matin, les rues du centre sont vides.

Les trieurs de déchets sont en action depuis la tombée du jour et malgré la pluie. Comme dans beaucoup de grandes agglomérations, il n’y a pas de service public pour trier les ordures (les ramasser oui). Des “chiffonniers” s’en chargent qui trient le contenu des poubelles et revendent ce qu’ils récupèrent.

Il y en a pas mal ici, qui semblent vivre dans la rue, installant sur les trottoirs de vrais campements, des micro-bidonvilles.

  1. icibuenosaires a publié ce billet